Je me suis offert le DVD du spectacle d'Anthony Kavanagh, parce qu'à force de le voir en partie ou en entier à la téloche et de réaliser qu'à chaque fois, je pleure de rire, fallait bien l'avoir et pouvoir le regarder à tout moment, sans tomber par hasard dessus lorsque je vais chez môman et que je regarde Comédy. Voilà, rien à dire de plus, j'en rigole encore.