Un Agatha Christie oppressant, mais toujours aussi bluffant, un environnement clos, où chaque personnage est suspect, personne ne domine l'enquête, il n'y a pas de Poirot, de Marple pour guider nos protagonistes. De toute façon, ils sont tous coupables, mais d'un crime passé, isolé sur une île par un mystérieux O'Nyme.

J'ai éprouvé beaucoup de difficultés lors de la première partie, lisant par à-coup dans les transports en commun, il fallait faire un effort de mémorisation face à la dizaine de personnages, l'auteur passe de l'un à l'autre à chaque paragraphe (j'exagère une peu) et on finit par s'emmêler les neurones.
Alors j'avoue, j'ai commis un sacrilège, j'ai corné 2 pages : celle de la contine et celle résumant qui est qui et qu'elles sont les crimes de chacun. Ensuite, la lecture fut plus aisée, j'ai pu revenir à ses deux points de repère (Le nombre de protagonistes se réduisant peu-à-peu à également aidé)

Quatrième de couv ' (Repris sur le site de l'éditeur Le Masque):
L'île du Nègre ! On n en finit plus de jaser sur son nouveau propriétaire : un riche Yankee, une star de Hollywood ou... un membre de la très chic Amirauté ?
En tout cas, les dix invités du mystérieux nabab ne se feront pas prier pour accourir - du play-boy au vieux juge, du militaire à la retraite à la vieille fille acariâtre...
Sur l'île, ils ne retrouveront pas leur hôte - seulement sa voix, sinistre, gravée sur un disque...
Commencera alors le compte à rebours.
Tels les dix petits nègres de l'entêtante chanson, l'un après l'autre, les invités passeront de vie à trépas. Jusqu'au dernier !

Lien vers la PAL mise-à-jour

Pour le plaisir, la comptine des dix petits nègres

Dix petits nègres s'en furent dîner,
L'un d'eux but à s'en étrangler
N'en resta plus que neuf.
 
Neuf petits nègres se couchèrent à minuit,
L'un d'eux à jamais s'endormit
N'en resta plus que huit.
 
Huit petit nègres dans le Devon étaient allés,
L'un d'eux voulut y demeurer
N'en resta plus que sept.
 
Sept petit nègres fendirent du petit bois,
En deux l'un se coupa ma foi
N'en resta plus que six.
 
Six petits nègres rêvassaient au rucher,
Une abeille l'un d'eux a piqué
N'en resta plus que cinq.
 
Cinq petits nègres étaient avocats à la cour,
L'un d'eux finit en haute cour
N'en resta plus que quatre.
 
Quatre petits nègres se baignèrent au matin,
Poisson d'avril goba l'un
N'en resta plus que trois.
 
Trois petits nègres s'en allèrent au zoo,
Un ours de l'un fit la peau
N'en resta plus que deux.
 
Deux petits nègres se dorèrent au soleil,
L'un d'eux devint vermeil
N'en resta plus qu'un.
 
Un petit nègre se retrouva tout esseulé
Se pendre il s'en est allé
N'en resta plus... du tout.