Webguichet_les_emmerdes_sonnent_toujours_deux_fois___

Alors :

  1. Je n'ai jamais vu une salle aussi petite...
  2. Aussi grande que ma pièce principale...
  3. Pas de coulisses ...
  4. La porte donne directement sur la rue (on voyait au travers et on entendait les gens à l'extérieur pour la prochaine séance...)...

Au-delà de ces quelques considérations bassement matérielles qui n'ont strictement rien à voir avec mon opinion sur la pièce (quoique, le côté intimiste m'a aussi beaucoup séduite), j'ai bien aimé cette histoire de pote à la vie à la mort et surtout dans les emmerdes. Le pitch est écrit en dessous, simple correction: ce n'est pas la mafia japonaise, mais la mafia chinoise, tout le monde sait que les resto japonais sont tenus par des chinois à Paris.

Tu aimeras cette pièce (y compris les niçois, j'ai vu que la pièce partait en tournée), si tu rigoles aux blagues prévisibles depuis 4 km. Tu aimeras aussi cette pièce, si comme moi, tu aimes cette ambiance vaudeville, avec de multiples rebondissements (ou coups de pelle dans leurs tombes). Cette pièce est dans la digne lignée de toutes ces histoires de trentenaire, les séries Friends, How I Meet Your Mother, and Co. On suit les emmerdes des personnages qui conservent toujours assez d'humour pour deux trois vannes tout en se démenant pour se sortir des embrouilles.

J'ai vu la représentation avec le trio d'acteur (pas sur l'affiche, désolé) :

  • Yani Lotta : Bravo pour avoir survécu à toute cette violence
  • Slimane Kacioui : En péruvien, on s'y croirait (euh... Non, je déconne)
  • Jean-Marc Keller : Qui porte très bien le string

Pitch : Alors que leurs conjointes sont sorties entre filles, 3 amis voient leur soirée qui se voulait très "Tequila-Poker" partir en vrille ! La jalousie de l'un, les remises en cause du second, une gaffe du troisième : Quelques coups de fils plus tard, ca y est, rien ne va plus ! Une révélation fracassante et inattendue, un voisin antillais encombrant, sans oublier l'intervention des triades japonaises et ... d'une baignoire ! C'est sûr ils vont vivre une " Putain de soirée entre amis ! "

Côté spectateurs, chacun y retrouvera ses amis... mais pas ses emmerdes ! (à moins que ...)

Une véritable comédie chorale. Un rythme et un ton unique. Une comédie frénétique, déchaînée et étourdissante, bourrée de ressorts comiques.