Je ne suis pas particulièrement adepte du Steampunk, plus par méconnaissance qu'autre chose. Mais j'ai aimé ce roman.
Cette univers parisien pendant l'exposition universelle, revu et corriger au steampunk est très romantique avec quelques idées écologiques ou au contraire très industrielles (J'ai du mal à trancher car d'un côté l'énergie utilisée pour alimenter leur technologie semble propre, mais d'un autre côté, il y a une course à l'automatisation et l'industrialisation...).
J'ai apprécié découvrir nos deux héros, frère et soeur à la relation un peu ambigu. Lui est aliéniste (Psy) spécialisé dans les troubles de l'éther (La fameuse source d'alimentation qui semble provoquer des effets nocifs lors d'une exposition forte), elle est actrice en vogue avec beaucoup de charme, mais lesbienne (Désolé messieurs).
L'auteur alterne de narrateurs entre les deux héros, ce qui contribue à modifier le point de vue, et peut aider au processus d'identification. Quoique, parfois, j'avais un peu de mal à retrouver qui était qui en début de chapitre.
Les deux se retrouvent à mener l'enquête suite à la mort suspecte d'une amie de Margo, en ce sens, c'est un polar, voir même un thriller.
J'ai pratiquement tout apprécié sauf l'ambiguité du titre: J'attendais des chapitres du point de vue de l'automate, au final, il n'a que peu d'importance dans ce roman, on se concentre sur un passé qui n'est plus au détriment du présent le tout orienté quasi exclusivement sur nos héros et sur le créateur de l'automate. J'ai trouvé cela très dommage.

Résumé repris chez l'éditeur Bragelonne :
Paris, 1889. Un monde en transition, où les fiacres côtoient les tours vertigineuses des usines. Une ville brumeuse envahie par les aéroscaphes, d’étranges machines volantes qui quadrillent le ciel, et des nuées d’automates cuivrés... C’est dans cet univers révolutionné par l’éther, la substance verte aux propriétés miraculeuses, que la comédienne Margaret Saunders doit résoudre le mystère de la mort de sa meilleure amie, tombée d’un aérocar en plein vol. Sur la piste d’un créateur de robots dément, Margo, secondée par Théo, médecin dans un asile d’aliénés, va découvrir au péril de sa vie les dangers cachés de l’envoûtante vapeur.